La mission de transmission du patrimoine culturel aux générations futures ne s’arrête pas à l’étude et à la publication des données scientifiques. Si pour le scientifique, l’objet en tant qu’entité matérielle, n’a de valeur que dans sa signification historique, ce dernier reste, la toute dernière trace, l’ultime témoin, du passage de nos prédécesseurs. Objets de rebus un jour, ils deviennent lors de leur mise au jour, objets patrimoniaux. Ce legs doit donc être traité avec tout le respect de notre conscience humaine, car, non renouvelable, chaque destruction aliène irréversiblement notre patrimoine culturel.

Mosaïques Archéologie, consciente, dans sa mission de recherche, de la nécessité de protéger le matériel archéologique s’est penchée sur les problèmes de conservation préventive. Son équipe comprend un conservateur-restaurateur habilité par la direction des Musée de France. Son action de conservation préventive peut s’étendre, en passant par la conservation curative, à la restauration. Son champ d’activité est la dépose de mosaïques, de peintures murales et autres structures bâties. Il intervient pour le prélèvement d’objets fragiles et réalise des moulages in situ de structures remarquables. Enfin il stabilise les objets en études.