Cette opération a permis de mettre au jour une ferme gallo-romaine intégralement dégagée sur une surface de 2000 m2 ainsi qu’une zone agraire. L’établissement s’organise autour d’une grande cour centrale surcreusée. Au nord et à l’ouest se trouvent deux corps de bâtiment. Le bâtiment nord comporte six pièces aux dimensions très variables. Le bâtiment oriental se compose de deux très grandes salles dotées chacune d’un pilier porteur central. Malgré l’absence de sol et d’aménagement significatif conservé l’analyse du plan et la morphologie des pièces suggèrent d’interpréter l’aile ouest comme un espace agricole (bâtiment de stockage et/ou logement pour des animaux) et l’aile nord comme le siège de l’habitation. L’ensemble du mobilier récolté se rattache aux Ier et IIe s. apr. J.-C. La zone agraire est marquée par deux très grands fossés. A leur intersection, est apparu un dispositif inhabituel matérialisé par une douzaine de petites tranchées perpendiculaires. Quelques mètres en aval de celles-ci, des encoches sont clairement visibles sur les parois du fossé, évoquant une trace de vanne. L’ensemble évoque sans guère d’ambigüités un système d’irrigation. Le mobilier retrouvé dans le comblement des fossés permet de dater leur fonctionnement des Ier-IIe s. ap. J.-C. Les données obtenues sur ce site permettent une documentation d’importance concernant les établissements ruraux du Haut Empire des zones basses de la plaine des Sorgues du Comtat.

Responsable d’opération : L.Buffat

BUFFAT (L.), DURAND (B.), VANNIEUWENHUYSSE (D.), BOIS (M.), ROVIRA (N.), MASBERNAT-BUFFAT (A.) – La ferme gallo-romaine de Beaulieu. Rapport Final d’Opération, Mosaïques Archéologie, Loupian, juillet 2011, 272 p.