La fouille réalisée à la jonction entre la commune de Cabasse et Flassans au lieu-dit du « Chemin de la Seigneurie » a permis de caractériser la structure interne d’un tronçon de la voie aurélienne sur une longueur de 110 m ainsi que ses structures attenantes : mur bordier et réseau fossoyé. A l’extrémité est du site où se situe un pont actuel permettant la traversée du cours d’eau du Roudaï, ont également été identifiés les vestiges d’une structure de franchissement ainsi qu’une structure de berge antique. La fouille et l’analyse du bâti ont permis de distinguer un rétrécissement en baïonnette du mur bordier de la voie à cet endroit. Ce qui permet d’envisager un franchissement de ce cours d’eau durant l’Antiquité par un pont maçonné ou mixte. Le départ du tablier n’a pas pu être observé puisque le pont moderne repose sur une partie des structures de franchissement antiques. Si les données architecturales concernant les modes de construction de la voie (statumen, rudus, niveau de circulation) sont nombreuses, les données chronologiques sont elles beaucoup plus lacunaires. La mise en place d’AMS et C14 sur les charbons prélevés dans des niveaux de comblement supérieur du fossé bordier ou dans les niveaux de construction de la voie ont permis d’obtenir une datation du début Vème siècle apr. J.-C. à la fin de la 1er moitié du VIème siècle apr. J.-C. pour la dernière période de fonctionnement de la voie. Cette opération a permis d’appréhender les méthodes de construction de voie romaine en milieu humide (utilisation de deux niveaux de radiers dans les fondations). Elle apporte également une documentation d’un grand intérêt concernant les moyens mis en œuvre pour la construction des ouvrages de franchissement sur les voies romaines ainsi que les techniques de stabilisation des berges. Entre autre, elle permet d’obtenir de précieuses informations sur le réseau viaire mis en place à proximité de la ville romaine de Matavo et sa pérénisation de l’Antiquité à nos jours.

Responsable d’opération : Yahya Zaaraoui

ZAARAOUI (Y.), LONGEPIERRE (S.), FERDINAND (L.), GARNOTEL (A.) – Un tronçon de la voie aurélienne (Chemin de la Seigneurie), Rapport Final d’Opération, Mosaïques Archéologie, Loupian, novembre 2011, 137 p.

ZAARAOUI (Y.) – Un tronçon de la voie aurélienne près de Cabasse (83) : Méthode de construction d’une voie antique en milieu humide et son franchissement d’un cours d’eau , in ARNAUD(C.) dir. : Histoire d’eau en Provence Verte, Cahiers de l’Association d’Histoire Populaire de Tourvaine, 2012, p. 373 à 374.